L’une des grandes spécialité de notre entreprise est le détartrage mécanique ou chimique de bouilleurs, de conduites ou d’installations entartrées.

Comme expliqué sous la rubrique “Qu’est ce que le traitement d’eau ?”, il y a
certaines régions où l’eau du réseau de distribution sanitaire est plus calcaire
que la moyenne à cause de sa provenance.

Justement, quelle est la moyenne ?
Pour la suisse romande, la moyenne de dureté se situe à 22°F environ.

wasserhaerte_download_fr.gif

Les zones claires sont peu calcaires (0-15°F).
Les zones foncées sont très calcaires (25 à +).

L’eau dur, donc calcaire, est pompée à partir de sources souterraines ou de
nappes phréatiques entourées de roches calcaires.

Et au contraire, l’eau douce (contenant peu de calcaire) est pompée dans le
lac, dans les sources souterraines ou des nappes phréatiques qui ne sont pas
proches ou entourées de roches calcaires.

Les installations sanitaires des bâtiments sont sensibles à ces eaux de
différentes qualités.

Pour les eaux douces et peu chargées de calcaire voir “Désoxydation de conduites”.

Pour les eaux calcaires, regardons les bouilleurs par exemple.
Ces appareils transforment de l’eau froide arrivant du réseau à 8°C environ, en
une eau chaude avoisinant les 60°C suivant les réglages. Cette augmentation
de chaleur a aussi un effet sur la structure et la composition de l’eau. L’élément
utilisé pour chauffer l’eau, que cela soit une registre raccordé sur le chauffage
ou un corps de chauffe électrique, provoque un choc thermique et une réaction
structurelle de l’eau.

Les particules de calcium et de magnésium précipitent, se détachent de l’eau
pour se coller contre les parois du bouilleur et (ou) du corps de chauffe.

corps.jpg

Avec le temps, ces particules arrivent à former des couches de plusieurs
centimètres contre les parois mais le plus grand problème se situe
au niveau des corps de chauffe. Le calcaire fera office d’isolant entre
l’eau qui doit être chauffée et la source de chaleur.

Corps de chauffe registre1.jpg

Registre de chauffe complètement pris par le calcaire.

Pour en arriver à constater les phénomènes suivants :

  • Une plus grande consommation d’énergie pour chauffer l’eau
    à la même température.
  • Un plus long délai pour chauffer le volume d’eau dans le bouilleur.
  • Un volume d’eau chaude utilisable moins grand. Il nous est arrivé
    de constater que dans certaines cuves, le tartre occupait 30% du
    volume total.
  • Des débits d’eau chaude faible aux robinets parce que le tartre a
    bouché le départ d’eau chaude du bouilleur.
  • Etc…

Il est fréquent que le calcaire précipite également dans les conduites d’eau
chaude et de circulation qui partent du bouilleur, et ceci sur plusieurs
dizaines de mètres.

tube.jpg p41.jpg

Pour éviter tous ces problèmes, un entretien régulier des installations
thermiques (bouilleurs) est conseillé.

Même si il est déja trop tard, que vos chauffe-eau et (ou) vos conduites
sont plus ou moins entartrés, nous pouvons intervenir mécaniquement et (ou)
chimiquement pour éliminer, dans sa totalité, les résidus de calcaire.

bouilleur déta.jpg

Bouilleur détartré par procédé chimique.

ROMISA
Traitement d’eau

Comments are closed.